Nos partenaires européens ne croient qu’à l’Otan.

Ne soyons pas trop orgueilleux, prévient Michel Barnier. L’affirmation programmée de l’autonomie stratégique, survendue à Paris comme « souveraineté européenne », est loin d’être partagée par nos partenaires pour qui la défense de notre continent ne peut se bâtir sans l’Otan, et qui craignent tout ce qui peut l’affaiblir.

Les grandes avancées européennes en matière de sécurité et de défense sont souvent le résultat d’un long processus en commun, comme elles sont aussi malheureusement le fruit des circonstances tragiques de l’histoire de notre continent. L’agression de l’Ukraine et sa tentative d’invasion par la Russie sont à cet égard exemplaires de la capacité des Européens à se retrouver. Ces événements frappent les consciences de chacune et de chacun, et mobilisent les leaders et les opinions. Elles nous concernent tous.

L’Union européenne, sous l’impulsion du haut représentant Josep Borrell, vient de se doter d’une « boussole stratégique », analyse partagée des menaces et des réponses à créer pour mieux se défendre d’ici à 2030. Ce n’est ni le premier exercice du genre ni le dernier. Elle conforte cependant l’intérêt d’une Europe solidement appuyée sur ses deux piliers, l’Otan et la défense européenne, et la nécessité, pour nous Français, de voir les choses telles qu’elles sont.

 

→ Lire la suite sur Les Echos : https://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/nos-partenaires-ne-croient-qua-lotan-1397719

DERNIÈRES ACTUALITÉS

ÉVÉNEMENTS À VENIR

septembre, 2022

X